Conférence gesticulée: « L’école est finie !? »

Présenté par Solidaires Etudiants-Nantes, l’université populaire gesticulante propose une conférence gesticulée par mois au Pôle Etudiant.

Pour le mois de novembre la conférence gesticulée sera :
« L’école est finie ! ? » joué par Francoise Ancquetil

« Toute petite, je suis tombée dans « une cour » d’école comme Obélix dans la marmite et n’ai jamais quitté l’école.
J’y ai grandi, j’ai enseigné 37 ans en maternelle, je suis devenue directrice.
Et j’ai vu des gros mots pénétrer cet univers auquel je suis profondément attachée : compétences, évaluations, résultats, performance…
L’école serait-elle pensée comme n’importe quel type d’organisation productive ?
L’école deviendrait-elle indifférente aux différences ?
L’école joue-t-elle encore son rôle d’émancipation par les connaissances et les savoirs, ou formate-t-elle des salariés flexibles et adaptables à souhait pour le monde professionnel ?
Verrai-je bientôt sur le fronton de l’école de la République, héritage de mes parents, les mots « Libéralisme, inégalité, flexibilité » remplacer ceux de « Liberté, égalité, fraternité » ?
L’école est elle vraiment finie ?
Et si l’on disait « Non ! »… »

 

mardi 4 novembre à 20h

Au Pôle Etudiant (arret Tram 2 – Facultés)

L'Ecole est finie - affiche-page001

Publicités

« Pourquoi je ne serai jamais Luis Fernandez »

conf gesti final séance (affiche)-page001

Cette fois, c’est pour de vrai! Solidaires Etudiants-Nantes fait venir Anthony Pouliquen! Et il qui vient gesticulée rien que pour vous: « Pourquoi je ne serai jamais Luis Fernandez » …Une autre histoire du sport

On vous attends nombreux !!!

Mot magique par excellence, le sport est devenu en quelques décennies la solution à tous les problèmes! Est-il possible aujourd’hui de rompre avec l’approximation angélique qui présente le sport comme éminemment vertueux et de se livrer à une analyse critique du phénomène sportif ? C’est à cet exercice que s’essaye un ancien sportif, aujourd’hui repenti. Avec humour et auto-dérision, il explique pourquoi il a lâché le sport et pourquoi il ne sera jamais Luis Fernandez…

«TRAVAILLER MOINS POUR GAGNER PLUS…»

conf gesti 4-page001

Mardi 1er avril à 17h en salle de Conférence (Bât Censive)

Diffusion de la Conférence Gesticulée de Franck Lepage:

«TRAVAILLER MOINS POUR GAGNER PLUS…»

ou l’impensé inouï du salaire… « Une autre histoire du travail… »

La conférence sera suivie d’un débat mouvant ! Venez nombreux !

Pour en savoir plus: http://www.scoplepave.org/travailler-moins-pour-gagner-plus

Cette conférence évoque le potentiel d’action collective que recèle de « droit du travail » : processus d’avancée historique continue de la propriété collective des travailleurs contre la propriété lucrative du capital, symbolisé dans la protection sociale, que l’on veut nous faire passer pour des « charges » !!! Le salaire n’est pas le « prix » d’un travail (version de droite) , mais un « barème » imposé par la lutte, (version de gauche) c’est à dire un rapport de forces par lequel nous obligeons un propriétaire à payer aussi du travail libre à d’autres que nous (retraites, chômage, maladie…et bientôt pourquoi pas la jeunesse? via un salaire universel qui nous délivrerait du marché de l’emploi subordonné) ? L’enjeu des retraites n’est pas financier (il n’y a aucun problème de financement des retraites) mais idéologique car ce sont les retraites qui sont en train de rendre visible que le salaire peut payer aussi du temps libre sans aucun danger pour l’économie. Il s’agit donc pour le capital de détruire toutes les formes de protection sociale issues de 1945 (sécurité sociale, retraite, conventions collectives, etc.). Pour y résister il faut des syndicats, c’est à dire d’abord et avant tout des syndiqués ! Réinventer le syndicalisme est le seul moyen. L’atelier se propose de faire le point avec les participants sur leur rapport personnel au syndicalisme, et des moyens de réinventer un syndicalisme efficace et attirant, qui s’emparerait des méthodes joyeusement militantes de l’éducation populaire.